Divers

Le pissoir féminin attire autant de partisans que de trolls en Inde

En vue de lancer une solution contre les toilettes insalubres en Inde, Deep Bajaj eut une idée innovante en 2014 et invente un urinoir pour femme, ou encore la pisse debout. Soucieux de protéger les femmes et leur santé intime, il voulait surtout aider les femmes à ne plus attraper les infections mortelles dans les toilettes publiques. Si l’invention de Deepbajaj a pour nom Peebuddy, une autre version fait aujourd’hui rage en pays européen en l’objet d’un autre modèle de pisse debout qui est celui de la marque Go Girl. En 2 ans et demi, la pisse debout a connu son petit succès en Inde. Cependant, une partie de la population reste réticente à cette petite invention.

Une pisse debout, mais quel drôle d’invention ?

Il n’est plus étonnant de  voir des produits féminins comme les lingettes intimes, les crèmes ou savons pour toilettes intimes dans les rayons des supermarchés. D’autant plus qu’aujourd’hui, il se pourrait que votre conseil achat en magasin soit un homme, et cela ne présentera aucun malaise, du tout. Cependant, le créateur de la pisse debout pour femme n’a pas accueilli un tel succès quand vient le moment pour lui de présenter son invention. Le pissoir pour femme qu’il a mis en place est un système assez simple. Il est fabriqué avec un carton et se présente sous forme d’entonnoir. Il se place entre les jambes et  permet donc à une femme d’uriner debout, comme les hommes. Il peut se vendre à l’unité, mais aussi en pack. Le prix de vente diminue d’ailleurs lorsque l’achat se fait en pack.

Une difficulté à se faire accepter

Bajaj, créateur du Peebuddy a connu une grande difficulté à faire accepter son urinoir femme par les mœurs en Inde. En effet, ce n’est pas seulement les petits commerçants qui refusent de prendre ses produits à leurs étagères, mais aussi les grandes distributions stars du pays. Si à la base Bajaj a conçu la pisse debout pour faciliter les trajets de voyage, où les toilettes ne sont pas toujours au rendez-vous, les compagnies de voyage n’ont pas pour autant vu cette invention de bon œil. Le créateur a même ajouté que bien que son urinoir gagnait déjà du terrain chez les consommateurs, les intermédiaires comme les commerçants et les compagnies de voyage refusaient de reconnaître l’utilité de cette petite merveille.  L’une des entreprises à laquelle ils se sont adressés a exprimé des réserves sur le fait que le produit comporte le mot” pipi “. Le créateur a donc été assez surpris que parler de pipi soit un problème dans un monde où des incidents de molestation se produisent dans la rue. Actuellement, seul GoIbibo envoie un courrier électronique à ceux qui utilisent sa plate-forme pour réserver un billet, mais l’objectif est de disposer de l’option PeeBuddy disponible au moment de la réservation. Les discussions sont en cours avec d’autres grands acteurs de l’industrie des voyages en ligne. Bien que Bajaj n’a pas encore réussi à se mettre au premier rang dans la catégorie des voyages, ce dernier ne relâche pas d’effort pour faire accepter son produit.