Auto

Quelle est la différence entre LLD et LOA ?

Tout le monde se rue vers le leasing. C’est une fois avancé dans le processus qu’on se rend compte de l’existence de deux formules. LLD et LOA sont deux procédés différents pour avoir un véhicule en leasing. Voici la différence entre les deux détaillée en quelques points.

Dépôt de base

Le leasing consiste à mettre en relation un professionnel ou un particulier et un concessionnaire par le biais d’une institution bancaire. C’est la banque qui achète le véhicule chez le concessionnaire et le met à la disposition du particulier. En l’employant, ce dernier verse un loyer à la banque.

A découvrir également : Nissan fête les cinq ans du Juke en présentant un origami géant

Au niveau de la LLD, location à longue durée, il n’y a pas de dépôt de base. Cela veut dire que l’on prend le véhicule et on l’emploie simplement. Cela facilite la signature du contrat. On roule le véhicule et on paie après.

C’est tout le contraire avec la LOA. A ce niveau, il est exigé un dépôt de base. On se met alors ensuite à payer les mensualités comme convenu.

Lire également : Moto : quels pneus choisir ?

Dans les deux cas, la mensualité est obligatoire. Si elle ne se verse pas comme cela se doit, cela peut entraîner une résiliation du contrat, avec des dommages financiers pour le particulier ou le professionnel.

Durée du contrat

La durée du contrat varie en fonction de l’option de leasing choisie. Le véhicule peut rester en circulation avec le même loueur durant près de 72 mois dans le LOA. Cela veut dire que l’on donne du temps au conducteur de réadapter son budget aux exigences économiques nouvelles.

Dans le cas du LLD, c’est un processus moins long, soit dans le meilleur des cas, 60 mois. Puisqu’il y a peu de garanties pour la banque, elle s’arrange pour reprendre le véhicule avant qu’il ne passe l’état d’usure excédentaire.

Paiement mensuel

Le paiement mensuel au niveau de la location avec option d’achat prend en compte le prix du véhicule entre autres détails. Puisqu’on s’attend à ce que le conducteur rachète le véhicule à la fin, il n’est pas taxé. Il gère lui-même tous les frais que le véhicule peut engendrer. C’est ainsi que l’on a des paiements mensuels stables et bénéfiques.

Avec la location à longue durée, il y a un prix variable pour la mensualité. Le locataire fait une erreur avec le véhicule, il la paie. Ainsi, peu importe ce qu’il fait avec le véhicule, c’est le bailleur qui gère avec les mensualités variées versées. Cela va influer sur le coût de sa location. Il pourrait perdre énormément après un accident par exemple.

Finalité du contrat

La finalité du contrat est une grande différence entre la LOA et la LLD.

A la fin d’un contrat LOA, le loueur est censé acheter le véhicule. Cela lui sera livré avec quelques allègements. Pour un contrat de LLD par contre, le loueur rend le véhicule au bailleur, quitte à lui de le vendre. Si le loueur désire finalement prendre le véhicule, il dépensera autant qu’un autre sur le marché de l’automobile pour le même produit.

Leasing professionnel au Luxembourg

Les luxembourgeois ne font exception à cette vague de leasing. Tout le monde y trouve en effet le moyen d’avoir un véhicule, sans avoir à subir les conséquences les plus négatives qui y sont attachées. Sur le site luxcourtage.lu on bénéficie d’un outil très pratique, qui permet de faire le tri entre les diverses offres de leasing du marché local. Cela permet de se simplifier la vie : on y compare les diverses opportunités proposées aux entreprises du pays, et on peut en plus avoir accès à des services des plus complets. Profiter du système dû au LOA est en effet des plus avantageux, pour les sociétés qui souhaitent confier à leurs salariés des véhicules en guise d’avantages, mais aussi et surtout à celle dont la problématique est liée au transport. Il en va de même pour celles qui envoient leurs commerciaux un peu  partout sur le territoire, voire dans les pays voisins. Il n’est donc plus la peine de se perdre son temps, et son argent, à acquérir une flotte de voitures, on peut tout simplement les louer en mode leasing, et faire en sorte que les collaborateurs aient toujours à leur disposition des voitures qui soient tout-à-fait opérationnelles. L’avantage est double !