Buzz

Elle part chez le vétérinaire, demande à voir son chien et fait l’inimaginable

Avoir un animal de compagnie n’est pas donné à tout le monde. La preuve, avec l’histoire de Mia. En effet, Mia a eu la malchance d’avoir une maîtresse inconsciente et tout aussi égoïste. Au lieu de déployer les moyens nécessaires pour assurer une bonne santé à la chienne, elle s’est montrée très négligente au risque de tuer l’animal. Résultat : elle se retrouve avec une interdiction à vie de détenir un animal de compagnie.

Une histoire des plus révoltantes

L’histoire de Mia est la preuve que toutes les personnes qui détiennent un animal de compagnie ne sont pas toujours en mesure de leur apporter le soin qu’il faut. Lorsque la petite chienne Mia est venue faire la connaissance des volontaires du San Jose Animal Care Center, le vétérinaire a rapidement remarqué qu’elle était loin d’aller bien. Pire encore, elle était même mourante. Le vétérinaire a alors tenu à l’opérer urgemment puisque Mia souffrait en réalité d’une infection de l’utérus.

Cette décision a été prise sans pour autant être sûr que la maîtresse de Mia serait en mesure de payer les frais. Mais le vétérinaire l’a quand même opéré, et pourtant, malgré cela, Mia n’allait toujours pas bien. Une transfusion sanguine s’imposait alors. Mais la maîtresse de Mia n’a rien voulu savoir. Elle a abandonné la chienne au cabinet avant de revenir des jours plus tard pour récupérer discrètement l’animal. Non seulement elle n’a parlé à personne, mais elle n’a même pas tenu à payer son dû.

Une occasion de lui refuser toute possibilité d’avoir de nouveau un animal de compagnie

Trois semaines après que la maîtresse de Mia ait récupéré l’animal, les membres du refuge ont tenu à ce que la chienne se fasse consulter. Ils ont fini par découvrir qu’elle avait perdu 25 % de son poids. En plus de cela, elle était complètement déshydratée et tout aussi léthargique. Après interrogation auprès de la maîtresse, cette dernière a affirmé lui remettre du poulet et du lait en guise d’alimentation. L’animal a été récupéré par les membres du refuge. Quant à sa maîtresse, elle a dû faire face à la décision du Tribunal qui lui interdisait désormais de se procurer tout autre animal de compagnie.

Mia a pu recouvrer la santé au sein du refuge. À l’instar des professionnels de la clinique vétérinaire Saint Just, les membres du refuge ont également pris la peine de bien cerner les besoins de l’animal. Ils ont compris que ce dernier ne pouvait manger que de la nourriture donnée directement dans la main. Mia va beaucoup mieux et est maintenant placée en adoption.