Auto

Des trafiquants de véhicules d’occasion arrêtés à Savoie

Le trafic de véhicules atteint en ce moment des proportions inquiétantes en France. Cette fois-ci c’est des trafiquants de véhicules d’occasion qui ont été appréhendés en Haute-Savoie. Tout est parti d’une première interpellation qui concernait pour l’occasion un homme soupçonné de trafic de stupéfiants. Cette arrestation a par la suite découlé sur l’arrestation d’un autre suspect accusé pour sa part de trafic de voitures d’occasion. Selon le rapport de la Police de Brest, cette affaire est loin d’avoir révélé tous ses secrets. En effet, tout laisse penser qu’il s’agit d’un réseau bien organisé et que les deux suspects arrêtés ne constituent que la partie visible de l’iceberg.

Origines de l’affaire

On le sait tous, les associations de malfaiteurs sont parfois liées dans leur mode d’action. C’est sans doute ce qui a mis la puce à l’oreille aux policiers. En effet, tout est parti d’une affaire de drogue. En effet, la Police de Brest avait installé un dispositif de surveillance entre l’esplanade des Bahamas et la place Napoléon III. Les enquêteurs de la police ont ainsi été attirés par les allers et venus d’un homme dans une voiture Citroën C3 pendant presque 15 jours. Après avoir été interpellé, l’homme n’avait rien de suspect sur lui et les policiers étaient obligés de le laisser partir, mais ils avaient réussi à récupérer des indices précieux.

Un réseau de spécialistes

Les enquêteurs de la Police étaient presque certains, grâce à ces indices, d’avoir affaire à un réseau de trafiquants de véhicules. En effet, la voiture semblait être volée, mais ils n’avaient pas suffisamment de preuves. Lorsqu’ils ont fait parler la signature électronique, ils se sont rendu compte que la voiture avait été volée dans le Nord-Pas-De-Calais. D’ailleurs, le propriétaire de la carte grise, elle aussi volée, avait reçu plusieurs contraventions. Le réseau de trafiquants de voiture d’occasion à Rognac avait pour habitude de changer les plaques d’immatriculation des véhicules ainsi que les numéros de série. C’est finalement un homme bien connu des services de police à Brest qui a été interpellé ainsi que le conducteur de la Citroën C3. Les deux protagonistes ont été déférés au parquet.