Actu

Petit Guide De Survie De l’Altermondialiste

L’altermondialisme n’est plus, en 2016, ce qu’il était à son apogée, au début des années 2000.

Adhérer à ce désir de rendre possible un « autre monde » ne s’exprime plus seulement par des manifestations à répétition ou par des positions politiques très prononcées.

Lire également : Grand travaux de maison pour profiter du printemps et de l'été ? Mais où mettre ses affaires ?

Aujourd’hui, il est possible d’afficher sa soif de changement social avec un mode de consommation et de vie différent, responsable, réfléchi.

Faire ses courses de façon responsable

S’il y a bien un endroit où la société de consommation, celle à laquelle vous ne souhaitez plus contribuer s’exprime en Reine et Loi, c’est bien dans un magasin de grande surface !

A découvrir également : Comment utiliser l’arbre de vie pierre ?

Pourtant, vous pouvez faire de petits efforts pour limiter, à petite échelle, les conséquences négatives de la mondialisation.

Cherchez les étiquettes indiquant qu’un produit a été conçu de manière écoresponsable. Certains aliments sont produits dans le respect de l’environnement et de l’éthique sociale : le café, le sucre, les fruits et légumes biologiques sont de plus en plus courants dans les grandes surfaces, c’est un premier pas dans l’amélioration de votre mode de consommation.

Si vous souhaitez aller plus loin, renseignez-vous sur l’existence d’épiceries responsables, solidaires et coopératives près de chez vous.

Ces canaux de consommation alternatifs souhaitent modifier notre façon de faire des achats, afin d’aider les plus pauvres et de promouvoir des produits qui ont une empreinte plus positive sur la planète.

Pensez aussi aux magasins alimentaires sans emballages !

Se passer des banques

Bien qu’il soit aujourd’hui assez compliqué de ne jamais faire appel à une banque, ne serait-ce qu’une fois dans sa vie, vous pouvez au moins réduire votre participation au système libéral qui vous déplait tant.

Envisagez une autre forme d’emprunt d’argent ! Vous pouvez par exemple décider d’emprunter auprès d’un proche, avec qui vous négocierez au préalable les intérêts encourus.

Une autre solution réside dans le microcrédit , qui peut vous permettre d’emprunter de l’argent auprès d’un établissement privé, sans avoir à passer par une banque en vous soumettant à des conditions plus difficiles.

Que ce soit pour votre vie personnelle ou pour monter un projet professionnel, vous pouvez vous adresser à ces prêteurs nouveau genre !

Apporter sa pierre à l’édifice

Et si vous participiez activement, à votre échelle, à un changement de mentalités concret ?

Pensez d’abord à un niveau plus local.

Vous pouvez donner de votre temps à des associations luttant contre la pauvreté, l’exclusion, la violence… Elles sont toujours à la recherche d’aide et de soutien, qu’il s’agisse d’une contribution financière, matérielle ou d’un investissement en temps.

Conclusion

L’altermondialisme a une définition différente pour tout le monde et il existe une multitude de nouvelles habitudes que vous pouvez adopter à votre rythme et comme vous le pouvez : chacun peut participer à un monde meilleur !

S’engager dans la consommation éthique et responsable

S’engager dans la consommation éthique et responsable est l’une des actions les plus impactantes que vous puissiez entreprendre en tant qu’altermondialiste. Cela revient à faire des choix conscients et réfléchis, en accord avec vos valeurs et votre vision d’un monde plus juste.

Pour commencer, privilégiez les produits locaux et de saison. En optant pour des aliments cultivés près de chez vous, vous soutenez l’économie locale tout en réduisant votre empreinte carbone due aux transports. Favoriser les produits de saison permet de bénéficier d’aliments plus frais, souvent plus savoureux et nutritifs.

Une autre façon de s’engager dans la consommation éthique est d’être attentif aux certifications écologiques présentes sur les produits. Par exemple, recherchez le label bio qui garantit que les aliments ont été cultivés sans pesticides ni engrais chimiques nocifs pour la santé et l’environnement. De même, vérifiez si un produit arbore le logo Fairtrade ou équivalent : cela signifie qu’il a été fabriqué dans le respect des droits sociaux des travailleurs.

De manière générale, il est préférable d’éviter les grandes enseignes multinationales au profit des petits commerces indépendants. Ces derniers contribuent davantage à l’économie locale tout en proposant souvent une meilleure qualité de service et une relation clientèle personnalisée.

Un aspect essentiel de la consommation éthique concerne aussi nos choix vestimentaires. L’industrie textile est connue pour ses conditions de travail souvent déplorables ainsi que pour son impact environnemental désastreux. Pour soutenir une mode plus éthique, tournez-vous vers des marques qui mettent en avant le commerce équitable, utilisent des matériaux durables et recyclés, ou encore favorisent la fabrication artisanale.

Réduire notre consommation globale est un pas majeur vers une vie plus durable. Avant d’acheter un nouvel objet, posez-vous les questions suivantes : ai-je vraiment besoin de cela ? Puis-je trouver une alternative d’occasion ou emprunter cet objet temporairement ? En repensant nos habitudes de consommation et en évitant l’achat compulsif, nous pouvons contribuer à diminuer la pression sur les ressources naturelles et réduire notre impact environnemental.

S’informer et participer aux mouvements sociaux et politiques

S’informer et participer aux mouvements sociaux et politiques est une étape clé pour tout altermondialiste qui souhaite avoir un impact réel sur le monde. En tant que citoyens éclairés, il est de notre devoir de nous engager activement dans les débats et actions qui façonnent notre société.

La première chose à faire est d’être attentif à l’actualité, mais pas seulement celle relayée par les médias traditionnels. Vous devez trouver des sources d’information alternatives, comme les médias indépendants, les blogs engagés ou encore les réseaux sociaux. Cela permet non seulement d’avoir une vision plus complète des enjeux actuels, mais aussi de découvrir des initiatives positives et inspirantes.

Une fois bien informés, vous devez passer à l’action. Les mouvements sociaux sont souvent la voix des sans-voix, ceux qui se battent pour plus de justice sociale et écologique. Participer à ces mouvements signifie soutenir leurs revendications en rejoignant des manifestations pacifiques, en signant des pétitions ou encore en s’impliquant directement dans des associations ou collectifs locaux.

Mais être actif ne se limite pas qu’à manifester dans la rue. L’engagement politique est aussi un moyen puissant de changer la donne. Soutenir des partis progressistes qui défendent nos valeurs altermondialistes peut contribuer à influencer les législations et politiques mises en place au niveau national ou même international.

Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir du dialogue avec nos proches et notre entourage. Échanger avec eux sur ces sujets cruciaux permet de sensibiliser, d’informer et de faire évoluer les mentalités. Chaque voix compte, chaque personne convaincue est une victoire pour le camp des altermondialistes.

S’informer et participer activement aux mouvements sociaux et politiques sont des étapes incontournables pour tout altermondialiste qui souhaite agir concrètement en faveur d’un monde plus juste et durable. En restant informés, en manifestant notre soutien aux causes qui nous tiennent à cœur et en dialoguant avec notre entourage, nous contribuons à semer les graines.