Hi-Tech

Google va lancer un bracelet contre le cancer

Le géant américain n’en finit pas de dominer le monde de l’électronique. Cette fois-ci ce sera avec une innovation bien particulière : un bracelet contre le cancer. Cependant, il faut dire que ceci n’est pas le premier projet contre le cancer de Google. Le géant de l’internet a déjà investi plusieurs millions de dollars dans la recherche médicale à travers Google X et dans lequel plus de 100 docteurs évoluent toujours. Ce nouveau bracelet sera conçu pour à la fois dépister et détruire les cellules cancéreuses avant qu’elles ne manifestent sur le plan clinique. Un projet ambitieux, mais Google est réputé pour voir les choses en grand.

De la science-fiction à la réalité

En entendant parler de ce bracelet, on croirait avoir affaire à un gadget de science-fiction. C’est cependant ce que les ingénieurs et médecins de Google entendent mettre en place d’ici quelques années. Depuis déjà plusieurs mois, ils se penchent sur ce défi énorme qui va constituer un grand pas pour la médecine moderne. Le fait d’imaginer qu’un bracelet attaché au poignet puisse servir à prévenir le cancer est absolument fascinant. Si certains y croient dur comme fer, d’autres expriment des réserves, sans trop avoir tort. Quoi qu’il en soit, la firme Google X Life Science mise sur des nano particules qui vont faire le boulot. Ces dernières seront ingérées sous forme de comprimé à des individus volontaires. Par la suite, elles vont circuler dans l’organisme pour détecter la formation précoce des cellules cancéreuses pour ensuite les détruire en ciblant leur biomarqueur.

Un bracelet qui attire les cellules cancéreuses

Le bracelet qui sera créé par Google, ne ressemblera pas à ceux que vous pouvez trouver dans une joaillerie sur Marseille et aura pour rôle de rassembler les cellules malades grâce à l’aimant dont il dispose. Une fois captées, les cellules seront par la suite analysées pour ensuite être détruites. Cette phase est sans doute la plus difficile, mais Google estime que c’est possible grâce à la transmission d’énergie réalisée par des ondes infrarouges, des radiofréquences et des pulsations électroniques. Si l’on sait qu’un laboratoire de bras artificiels a déjà été créé, la phase test de ce bracelet devrait bientôt commencer. Dans ce laboratoire, les différents types de peau de la race humaine seront pris en compte.

À la recherche de partenaires

Pour ce projet ambitieux, Google aura surtout besoin de partenariat de renom afin d’arriver à ses fins. Pour le moment, le géant américain dispose d’un soutien de taille tel que le MIT ( Massachussets Institute of Technology) et l’université de Stanford. D’ailleurs, une demande de brevet a déjà été déposée auprès de l’OMPI (Organisation Mondial de la Propriété Intellectuelle). Cependant, il ne faut pas trop se faire d’idées, car le projet ne risque pas de voir le jour avant 5 voire 10 ans.