Divers

Prévention des escarres fessiers : un système français à la pointe

Si le nombre de patients qui souffrent tous les ans d’escarres est difficile à comptabiliser avec précision, la Haute Autorité de santé (HAS) estime qu’ils sont au moins 300 000. Particulièrement courante chez les personnes immobilisées et chez les seniors, les escarres sont très compliquées à guérir. Aujourd’hui, seule la prévention permet de lutter efficacement. En ce domaine, la France a une longueur d’avance grâce à un dispositif de prévention français contre les escarres fessiers, Gaspard.

Qu’est-ce que les escarres et comment se forment-t-elles ?

Les escarres sont une pathologie qui n’est ni transmissible ni héréditaire. Elles font suite à une immobilisation prolongée du patient. Cette immobilisation peut-être le fruit de nombreux facteurs comme un handicap, une perte de mobilité due à la vieillesse, un accident ou une intervention chirurgicale nécessitant d’être alité pendant plusieurs semaines.

A lire aussi : Les avantages en faisant appel à un wedding planner pour son mariage

Dès lors, la circulation sanguine se fait plus difficilement dans les tissus qui sont soumis à une pression entre une surface dure et les os. Cette surface dure peut tout simplement être un lit ou encore un fauteuil roulant. Le fait qu’il y a immobilisation et pression sur les tissus mous induit une réduction de l’afflux sanguin. Or, s’il n’y a pas de circulation du sang au niveau des tissus, ceux-ci ne sont plus fournis en oxygène. Dès lors, les cellules commencent à mourir. Cela se traduit par la formation de petites surfaces rouges, un peu à la manière d’un bouton.

Si ce début de nécrose n’est pas détecté suffisamment rapidement, l’épiderme n’est pas le seul à être touché. Cette pathologie s’étend alors à tous les autres tissus sous-cutanés. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut provoquer un ulcère jusqu’à l’os.

A lire aussi : Comment bien profiter de la fête Oktoberfest ?

La prévention au cœur de la lutte contre les escarres fessiers

Dans le domaine médical, on le sait, ce qui est le plus efficace contre les escarres, c’est d’empêcher leur formation. En milieu hospitalier, cette même prévention est très facile à mettre en place puisque ce sont les soignants qui veillent à ce que les patients changent régulièrement de position ou fassent de l’exercice.

Mais dans la vie de tous les jours, quand on est en fauteuil roulant par exemple, comment savoir si on est bien assis ? Comment savoir si on est assez actif pour éviter que des escarres n’apparaissent ? C’est pour faire face à cette problématique que la société française mistergaspard.com a mis au point un système permettant de prévenir l’apparition des escarres fessiers. L’objectif de ce dispositif, c’est d’informer ou d’alerter l’utilisateur sur le fait que sa posture est bonne et que son activité est suffisante.

Pour cela, Gaspard s’appuie sur un tapis discret qui se glisse sur l’assise du fauteuil roulant. Bardé de dizaines de capteurs de pression, cet outil technologique indique en direct la manière dont est positionnée l’utilisateur. En fonction de ses paramètres personnels, l’utilisateur est alors alerté immédiatement si sa posture est mauvaise. Il peut alors la rectifier et regarder en direct s’il est correctement assis.

Par ailleurs, le système Gaspard indique à l’utilisateur si son activité physique est suffisante ou pas. D’ailleurs, pour la stimuler, Gaspard n’hésite pas à proposer des petits défis.