Actu

Comment dire sa tristesse ?

Parce qu’il n’est pas toujours facile d’exprimer tout ce qui se trouve dans son cœur, voici un texte pour exprimer sa tristesse.

Texte pour exprimer la tristesse

Tu ne veux pas être avec moi. C’est un leurre, une illusion. Vous êtes rassuré d’avoir le sentiment d’être équilibré, de bien vivre votre petite vie, de voir dans les yeux des autres que vous avez tout réalisé, même votre relation. Mais le fait est que tu n’es pas capable d’aimer, d’aimer vraiment. Je ne suis même pas sûr que tu saches ce que cela signifie, si tu sais ce que c’est d’aimer. Quand tu l’aimes beaucoup.

Lire également : À la découverte du plombier-rappeur et son clip « le son des plombiers »

Qu’est-ce qui vous surprend dans le fait que je veuille être avec vous ? Qu’est-ce qui te gêne quand je te vois quelque part ? Tu as honte de moi ? Tu veux te cacher de moi ? Tu es égoïste et tu veux juste que je passe des soirées cinéma et que je dors ? Tu as juste peur de dire la vérité, tu es un menteur d’omission de premier ordre ! Sont un lâche parce que tu n’oses pas me dire clairement « Lou, je ne veux pas que tu viennes », tu as trop peur de te quitter. Parce qu’au fond, tu es consciente que ton comportement n’est pas normal, tu es consciente que tu as franchi la ligne et que tu m’as dit des choses terriblement blessantes.

Avec toi, j’imaginais le futur, de plus en plus. Nous nous sommes vus davantage, nous avons partagé plus de choses, les deux mais aussi avec nos amis respectifs. Et c’était stupide de penser que ça t’a plu autant que moi. Conti voulait passer à autre chose, je pensais que tu avais grandi, mûri. Je m’attendais à ce que mes enfants soient les vôtres et ceux des autres. Je voulais tout faire avec toi. Mais tu ne peux pas le supporter. Vous voulez être en couple et vivre comme un célibataire . Non, merci.

Lire également : Comment décorer une clé de porte en bois ?

Tu es un hypocrite et un menteur. Vous vous adaptez au des gens comme un caméléon. Je ne sais plus qui est réellement Theo. Un gentil gars amoureux, souvent. Un mythomane et un lâche parfois. Très souvent à mon goût.

Je n’en peux plus. J’en ai assez de faire de mon mieux pour te rendre heureuse, fatigué de me battre avec mes sentiments, fatigué de ne pas avoir le droit de t’aimer complètement. Tu n’aimes pas la façon dont je t’aime, mais je ne peux pas y changer.

Et comme tu n’es pas content de moi, je prendrai la décision à ta place quand je partirai.

Ne me parlez plus recontact plus, je t’aime encore et ce serait une souffrance bien trop grande à endurer.

Belle Vent !