Santé

Tout savoir sur l’ostéopathie

Tout savoir sur l’ostéopathie

Vous mangez et avez du mal à digérer ? Vous sentez que votre côlon s’irrite en permanence ? Et si vos troubles étaient liés aux problèmes de digestion ? La constipation, les ballonnements de ventre, les reflux digestifs, la diarrhée, la gastrite sont tous, des maladies ayant un rapport avec un éventuel problème de digestion. Ces petites situations souvent passagères sont cependant très gênantes pour les personnes qui en souffrent. La médecine moderne offre parfois peu d’éclairages sur ce phénomène et propose des solutions qui ne font que masquer les symptômes. Par contre, l’ostéopathie en tant que méthode thérapeutique, part d’une recherche génésique avant d’atterrir sur les moyens efficaces et durables d’éradiquer le malaise.

Comment comprendre les douleurs qui alertent ?

L’ensemble du système digestif est directement lié aux vertèbres dorsales et lombaires par l’entremise des neurones qui innervent tout le système digestif. À travers ce lien direct entre le système digestif et celui vertébral, il peut subvenir des douleurs intenses au niveau du dos. Dans ce cas, elles impacteront également les viscères, et on parlera de douleurs viscérales. De plus, ces douleurs peuvent s’étendre jusqu’au foie si elles ne sont pas traitées à temps. Cette extension touchera particulièrement l’épaule droite, et ces douleurs du diaphragme peuvent par inattention se propager sur toute la hauteur du dos.

Lire également : Que faut-il manger au dessert en été ?

Les douleurs dorsales et musculaires agissent sur les viscères, créant des problèmes intestinaux, mais aussi, le système digestif opère des changements sur la paroi dorsale. Les aliments comme les agrumes et les dérivés laitiers par exemple ont une tendance à déséquilibrer le fonctionnement digestif, ce qui enclenche automatiquement des effets néfastes sur le dos. De plus, une alimentation riche en graisse ou trop riche simplement est un déclencheur dysfonctionnel de la flore intestinale.

Une solution : l’ostéopathie

Connue pour adoucir les douleurs musculo-squelettiques, l’ostéopathie dispose également d’un atout peu connu. En effet, cette pratique a la faculté d’agir sur les viscères, et donc d’impacter efficacement les troubles dus au système digestif. Elle permet également d’apaiser les tensions liées aux nerfs, en relaxant les tissus nerveux.

A découvrir également : Comment trouver du matériel pour l’oxygénothérapie ?

L’ostéopathie s’effectue habituellement sur le dos, et souvent sur l’appareil digestif directement. Sur l’un ou sur l’autre, le but final reste de mobiliser toutes les ressources nécessaires afin de redonner au corps son équilibre normal. Le mal est donc traité depuis la racine, depuis l’origine, question de mieux définir les moyens à mettre en place et les traitements adéquats. En outre, cette technique a le grand avantage de raffermir les parties en mal et de rendre plus souple ce qui paraissait rude. Néanmoins, il est plus que nécessaire, comme tout autre malaise, de consulter bien avant que le mal n’ait atteint son paroxysme. Consulter avant que les douleurs ne deviennent chroniques évite des mauvaises surprises liées au stade avancé de la maladie. L’ostéopathie devient ainsi une approche plurielle, qui soigne à la fois les troubles du système digestif et complète la médecine conventionnelle avec son approche médicamenteuse.

l'osthéopathie

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ?

Généralement, la durée d’une consultation d’ostéopathie est de 45 minutes, mais elle oscille souvent entre 30 et 50 minutes. Quatre phases meublent cette séance : l’anamnèse, l’examen clinique et le traitement des lésions, et la conclusion.

L’anamnèse

Comme une consultation chez le thérapeute, il s’agit premièrement pour l’ostéopathe d’écouter les confidences du patient. Sur la base d’un échange entre le médecin et le patient, plusieurs questions sont abordées, à l’instar des antécédents et des symptômes du malaise. Ici, rien n’est négligé, et le patient doit donner toute information relative à la cause et les documents prouvant d’éventuels troubles neurologique, émotionnel ou traumatique.

L’examen ostéopathique

Cette phase est exclusivement consacrée à l’ostéopathe, qui après avoir pris note, fait l’état des lieux et le stade de la maladie. Une fois toutes les données recueillies auprès du patient, le médecin examine scrupuleusement chaque partie du corps, avant de déterminer plus tard les plus affectées.

Le traitement

En fonction de votre âge et de vos antécédents, le médecin utilise des méthodes de traitement adaptées. Il existe des moyens doux, où vous ne ressentirez pratiquement rien, et aussi des techniques plus rudes qui contractent les muscles et nécessitent votre plus grande concentration. Également, l’ostéopathe, peut faire appel aux méthodes structurelles, qui restaurent la mobilité des articulations et les techniques qui touchent directement les artères, les veines et surtout les nerfs.

À la fin du traitement, le médecin vous fera des recommandations sur la base de tout ce qu’il aura retenu de votre cas.