Entreprise

Le gouvernement envisage d’avancer le début de la saison de chasse 2020

Cette année, la chasse aux sangliers, aux renards et aux chevreuils pourrait commencer plus tôt que prévu. Cette information circule depuis un petit moment, qui plus est, la date du 1er juin a même été avancée. Rappelons que l’État n’est pas à son coup d’essai puisque la dernière saison de chasse au sanglier a été étendue jusqu’au 31 mars alors qu’elle devait s’achever fin février. Les chasseurs pourront d’ores et déjà se préparer en attendant le verdict, car plusieurs associations de préservation de la faune s’insurgent contre ce projet de décret.

Une chasse avant l’heure est tout à fait possible

Même si le décret visant à avancer la date d’ouverture de la chasse fait polémique, il ne faut pas oublier qu’il a toujours été possible de chasser le chevreuil, le renard, le sanglier bien avant l’heure. En revanche, le chasseur doit toutefois obtenir une autorisation préfectorale individuelle et respecter certaines conditions.

Lire également : Payer moins d’impôts grâce à l’immobilier : les dispositions légales à connaitre

Donc, pour qu’il puisse s’adonner à sa passion bien avant les autres, le passionné de chasse doit s’engager à chasser uniquement à l’affût ou à l’approche. Jusqu’ici, les demandes individuelles d’autorisation de chasse anticipée n’ont jamais causé de problèmes.

Ce qui est problématique, c’est qu’avec un éventuel décret qui avancerait la date d’ouverture générale de la chasse, un grand nombre de chasseurs se manifestera dès le 1er juin, soit en pleine période de reproduction des sangliers et autres grands gibiers.

A voir aussi : Services de nettoyage : une aubaine pour les entreprises spécialisées en cette période de fin d’année

Quoi qu’il en soit, les fournisseurs d’équipements pour la chasse tels que Chassemarket.com, vont devoir prévoir un surplus de stock, notamment en ce qui concerne les pantalons de chasse, les bottes et les blousons, car la saison 2020 s’annonce beaucoup plus longue que prévu.

De leur côté, les chausseurs n’ont que quelques mois pour s’y préparer. Il serait peut-être temps de commander les gants polaires, les bonnets de chasse, ou encore des accessoires de chasse.

chasse pantalon chasseur

Ouverture anticipée de la chasse : les raisons d’une telle décision

Forcément, la décision d’avancer la date d’ouverture générale de la saison de chasse n’est pas anodine. Le gouvernement la justifie en affirmant que ce projet de décret s’avère indispensable pour la maîtrise des populations de grand gibier qui causent des dégâts irrémédiables sur les cultures.

Les pertes agricoles s’élèveraient même à plus de 30 millions d’euros par an. Le grand gibier et particulièrement les sangliers voient leur population augmenter chaque année alors que les chasseurs tueraient déjà près de 500 000 individus tous les ans.

Leurs terrains favoris se situent notamment dans les départements de l’Hérault ou dans le Gard. La recrudescence des grands gibiers s’explique aussi par le fait que les chasseurs préfèrent attendre la fin de la saison estivale pour cet animal.

Du coup, les sangliers ont eu largement le temps de se reproduire. Ensuite, il ne faut pas ignorer les faits qui ont grandement contribué à la prolifération de cette espèce dans l’Hexagone : importation des pays de l’Est, hybridation avec le cochon, nourrissage intempestif… Ajoutez-y l’expansion des productions céréalières ou du maïs qui est particulièrement prisé par les sangliers.

Comment se préparer à une ouverture anticipée de la chasse ?

La chasse est une activité sportive qui requiert avant tout de bonnes conditions physiques et de l’endurance. Donc, si la saison démarre en avance cette année, il faudrait s’y préparer le plus tôt possible.

S’entraîner en stand de tir

Il est nécessaire de s’entraîner ardemment avant le début de la saison. Aussi, pour retrouver les bons réflexes, il n’y a rien de mieux que quelques séances aux stands de tir. Prévoyez au moins un entraînement sur 100 plateaux à raison de 3 à 4 fois avant le début des hostilités. Bien évidemment, pensez à bien protéger vos oreilles avec des bouchons ou avec un casque acoustique.

Prévoir une visite médicale de contrôle

Même un chasseur aguerri doit passer par une visite médicale de contrôle. Cette étape consistera à vérifier ses aptitudes physiques, sa vue, son cardio, mais également son audition. Tous ses sens doivent être en alerte, car un accident est si vite arrivé. Des entraînements physiques plus ou moins intensifs seront même nécessaires pour se remettre en forme.

Mise à jour des vaccins et des traitements anti-puces pour le chien

Il ne faut pas oublier le fidèle compagnon du chasseur : son chien. Ce dernier a en effet un rôle primordial qui est de partir à la quête du gibier. Et pour qu’il soit en pleine forme au moment opportun, pensez à l’entraîner dès maintenant. Programmez une mise à jour de ses vaccins et n’oubliez pas de le traiter contre les puces ou les tiques. En effet, la hantise du chasseur, c’est d’avoir un chien qui a des problèmes d’articulations.

S’équiper convenablement pour la pratique de la chasse

Le chasseur choisira sa tenue en fonction de la région où il a prévu de chasser. Il faudrait prévoir les vêtements de base comme le pantalon renforcé pour résister aux ronces. Ajoutez-y un haut respirant (t-shirt ou chemise), un gilet doté de plusieurs poches qui s’avéreraient utiles pour transporter les munitions.

Vous y glisserez aussi votre permis de chasse valide. Compte tenu des conditions, plus ou moins intenses, le chasseur se doit d’être coiffé : une casquette ou un chapeau feront très bien l’affaire. Il aura aussi besoin d’un filet de camouflage, des bottes confortables et très résistantes. Une polaire et un coupe-vent seront également très utiles.

Pour ce qui est des accessoires, le chasseur ne sort jamais sans son couteau à plate semelle ou pliant. Dans son sac se trouvent aussi une gourde de grande capacité, des colliers de dressage pour les chiens, des munitions supplémentaires.

Un professionnel de la chasse privilégiera une munition de bourre grasse qui est appréciée pour sa gerbe de plomb généreuse (de type 32 à 34 grammes de plombs), et ce, sur une distance courte. Sinon, la portée d’une bourre jupe de 34 à 36 grammes de plombs est très appréciable, si le premier tir n’a pas touché la cible. Vous l’aurez compris, dans le domaine de la chasse, rien n’est laissé au hasard.

Attention, article réservé aux plus de 18 ans. Tout lien sortant présent dans l’article ne peut être consulté par une personne mineure.