Entreprise : trouver la bonne idée

Vous vous sentez l’envie d’entreprendre, de bâtir un projet de A à Z et vous choisissez de vous y mettre vraiment. Pour certains, cela coule de source : ils se lancent parce qu’ils ont le projet. Pour d’autres, le schéma est différent : ils ont envie de se lancer mais cherchent encore l’idée qui fera la différence. Et c’est là toute la problématique. Pour entreprendre en limitant les risques d’échec, mieux vaut avoir planché sur l’idée à développer avant de penser à louer des bureaux en centres d’affaires, par exemple. Vous vous la jouerez businessman (woman) quand vous en porterez véritablement la casquette.

Où et comment mettre le doigt sur « l’idée » ?

Lorsqu’on ne sait pas dans quel domaine créer sa société, le mieux est de commencer par être observateur. Prenez le temps d’observer votre environnement, de prendre des notes. Partez à la chasse du bon concept en explorant les pistes suivantes :

  • Remarquez ce qui n’existe pas près de chez vous ou dans votre région ;
  • Relevez certains systèmes qui vous paraissent compliqués et pourraient être améliorés, que cela concerne un métier, un service ou un produit existant ;
  • Plongez-vous dans une veille de ce qui se fait à l’étranger. Piochez-y de nouvelles solutions pas encore exploitées en France ;
  • Vous pouvez aussi envisager de reprendre une entreprise existante en vue de l’améliorer ou d’ouvrir une franchise.

Que vous alliez vers un domaine connu ou non, armez-vous de patience, de réflexion et d’organisation. Soyez méthodique dans votre analyse du terrain sur lequel vous vous aventurez. Si vous avez une idée tout à fait novatrice, veillez à vous interroger sur la capacité du public-cible à la recevoir et à y adhérer. À l’inverse, si vous visez un domaine déjà bien investi, vous devrez être vigilant et réaliste quant à l’utilité de votre offre.

Définir et consulter

Une fois que vous aurez efficacement observé votre environnement et mis la main sur le projet qui vous stimule et vous semble porteur, il faudra en définir les contours.

  • A-t-on affaire à un produit ou un service ?
  • À quel public s’adresse-t-il ?
  • Comment sera-t-il distribué/vendu ?
  • Quel besoin viendra-t-il satisfaire ?

Couchez l’ensemble de vos réflexions sur papier et ordonnez-les. Le projet doit être fluide, facile à comprendre pour les interlocuteurs auxquels vous allez le soumettre. Ces interlocuteurs privilégiés devront être scrupuleusement choisis. Notez que vous ne pouvez pas protéger la propriété d’une idée, contrairement à celle d’une marque, invention ou nom de domaine de site web. Prenez en compte les réactions, remarques et suggestions de chacun. Cela visera à enrichir votre démarche.