Maison

Copropriété : le guide sur l’isolation

Comme convenu lors des conférences internationales sur le climat, la France s’engage à réduire ses émissions de gaz à effet de serre et sa consommation en énergie afin de préserver l’environnement. Le secteur du bâtiment est le plus concerné par cette obligation de l’État. Ainsi, toutes les copropriétés doivent rendre leur immeuble plus économe en énergie, notamment en améliorant leur performance énergétique, ce qui implique une bonne isolation.

Isolation thermique : une obligation pour les copropriétés

Tout comme de nombreux logements, les copropriétés doivent répondre à des obligations d’efficacité d’énergie pour réduire l’émission de gaz à effet de serre. Plusieurs mesures ont été mises en avant par l’État pour inciter les copropriétaires et les syndics à consommer moins d’énergie. Parmi les techniques les plus recommandées, il y a l’isolation thermique.

A lire aussi : Comment entretenir le Dipladénia ?

L’isolation est, en effet, la règle numéro 1 pour économiser en énergie. En sachant que la majorité de la chaleur s’échappe par les murs, la toiture et les fenêtres de l’immeuble, cette technique semble être la meilleure solution pour réduire la consommation énergétique. D’ailleurs, la nouvelle réglementation 2020 (RT2020) exige le renforcement de l’isolation de tous les logements, y compris des copropriétés, pour garantir une gestion intelligente de l’énergie.

C’est ainsi que de nombreux artisans qualifiés, comme ceux proposés sur https://copropriete.hellio.com, mettent à disposition leur service afin de réduire les charges dans les copropriétés en isolant mieux les appartements. Les travaux d’isolation sont bien entendu à la charge des copropriétaires, avec une possibilité d’aide octroyée par l’État.

A lire également : Offrez-vous une maison éco-responsable Isatis

Isolation thermique par l'extérieur

Des avantages considérables pour les copropriétaires

Au-delà de l’obligation réglementaire, l’isolation thermique profite également aux copropriétaires dans la mesure où cela permet d’améliorer leur confort et de faire des économies.

Réduit les factures d’énergie

La consommation en chauffage représente plus de 25 % des charges de copropriété. En améliorant l’efficacité énergétique de l’immeuble, les travaux d’isolation vont permettre aux habitants de consommer moins d’énergie et de faire baisser les factures (jusqu’à 30 % de réduction sur la facture de chauffage).

Améliore le confort thermique de l’immeuble

Les travaux de rénovation énergétique rendent les parois de l’immeuble moins froides, ce qui permet aux occupants de bénéficier d’une température ambiante plus agréable et d’un meilleur confort de vie.

Isolation en copropriété : quels sont les travaux obligatoires ?

L’isolation des combles

L’isolation des combles permet aux copropriétaires d’économiser jusqu’à 30 % d’énergie. Comme l’air chaud s’échappe principalement par cette partie, ce type de travaux constitue la meilleure solution pour isoler l’immeuble.

Pour limiter les déperditions de chaleur, une couche d’isolant sera posée entre les chevrons et au sol (dans les combles perdus). Une isolation thermique par l’extérieur (ITE) peut également être réalisée lors de la rénovation de la toiture pour prévenir les pertes de chaleur.

L’isolation des murs

Tout comme les combles, les murs sont responsables d’une grande partie des pertes d’énergie dans l’immeuble. L’isolation des façades est alors une solution à privilégier pour supprimer les ponts thermiques et améliorer le confort de vie des copropriétaires ou des locataires. Ces travaux peuvent se faire aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur.

En plus de ces travaux d’isolation, d’autres travaux complémentaires, comme le remplacement de chaudière et le calorifugeage de la tuyauterie sont aussi indispensables pour limiter les déperditions de chaleur et gagner en efficacité thermique.