Economie

Expatriation et BREXIT feront ils bon ménage ?

BREXIT : de nombreuses questions se posent

On connait tous les issues du Brexit l’année dernière. 52 % des votes étaient en effet favorables au retrait du Royaume-Uni du cadre de l’Union européenne. Une situation qui pourrait toutefois fortement embarrasser les citoyens européens résidant dans ce pays, et notamment les nombreux Français qui ont choisi la solution fort prisée de l’expatriation.

Quel sort sera ainsi réservé à ces personnes, étant donné que le Brexit pourrait changer les règles du jeu, si l’on fait entre autres référence aux droits d’installation, aux droits du travail ou aux différents accès au système de soins, au système éducatif ?

BREXIT : une assurance expatriation est indispensable

Plusieurs scénarios sont envisageables

Avant le référendum du 23 juin 2016, les groupes politiques soutenant REMAIN et LEAVE étaient totalement à l’unisson sur un point: « Quel que soit le résultat du référendum, le sort des citoyens européens déjà résidents au Royaume-Uni, ne sera aucunement affecté ». Cependant, plusieurs questions se posent auprès des spécialistes, dont des avocats.

On sait qu’un Français n’avait pas besoin d’un visa pour se rendre Outre-Manche, et qu’une simple carte d’identité peut suffire. Aujourd’hui le débat sur une possibilité de rétablissement de « barrières » pour les étrangers est de retour, ébranlant ainsi le droit de séjour et d’installation. Que se passera t il ainsi pour les citoyens français ?

En ce qui concerne le travail, un expatrié français n’avait ou n’a pas encore besoin d’un permis de travail. Il pouvait librement exercer une activité au Royaume-Uni. Encore une fois, cela pourrait changer.

D’autres analystes pensent même qu’il pourrait être possible qu’un étranger doive avoir l’obligation de gagner un certain niveau de revenu. Ce serait la condition pour pouvoir rester dans le pays. Chose qui a déjà eu lieu depuis le 6 avril 2016, quand certains extracommunautaires n’ont pas pu renouveler leur permis de travail.  Ils devaient gagner plus de 3700 € par mois. Difficile pour certains …

Étant donné que plusieurs points d’incertitudes planent suite au Brexit, se pose alors la question de prendre une assurance expatriation au Royaume Uni. L’assurance expatriation ne prend pas en charge tous les problèmes liés à l’expatriation. Ainsi, en cette période de longue incertitude, mieux vaudrait avoir une couverture sérieuse en cas de pépin.

Enfin, le Brexit pourrait aussi toucher en plus de l’expatriation, les touristes français qui souhaitent aller passer un séjour Outre-Manche. On connait effectivement le pouvoir de la carte européenne d’assurance maladie en cas d’accident. Si la donne change, les Français devront ainsi souscrire à une assurance privée pour pouvoir partir en vacances.

Bref, de nombreuses questions se posent.