Santé

Comprendre le Parcours d’Accès Spécifique Santé – PASS

Auparavant, il s’agissait de la PACES, la Première Année Commune aux Etudes de Santé. Elle était un passage obligatoire pour tous les étudiants désireux de s’inscrire dans les études en santé. Désormais, avec la nouvelle réforme qui entre en vigueur pour l’année académique 2020/2021, on parlera de PASS ou Parcours d’Accès Spécifique Santé. Le système n’est plus le même, mais la sélection existe toujours. Quelles sont les particularités du PASS à connaître ? Et comment s’y préparer au mieux ?

Le PASS, de quoi s’agit-il ?

Compte tenu des problèmes rencontrés avec l’ancien système d’accès aux études en Santé, le fort taux d’échec à la première année à cause du numérus clausus, plusieurs réformes ont été mises en œuvre pour remédier à cela. Le PASS intervient donc en remplacement de la PACES et concerne les 4 filières d’études en santé qui sont : Médecine, Maïeutique, Odontologie et Pharmacie. Et plusieurs programmes Prépa existent comme Antemed pour accompagner les candidats pour la réussite de leur année.

A lire également : Les robes médicalisées pour les personnes âgées

Avec le PASS, le numérus clausus n’existe plus. Il est en effet remplacé par un numérus apertus. Cela donne donc la possibilité aux facultés de définir le nombre d’étudiants qui seront admis au PASS. Les étudiants devront avoir validé 60 ECTS. En plus de cela, ils devront atteindre un seuil minimum dans leurs résultats qui leur garantit un accès automatique en année supérieure. Ceux qui auront validé leur année sans pouvoir atteindre ces moyennes minimums exigées auront accès à des épreuves de rattrapage écrites et orales. Il faut aussi comprendre que seulement 60% des places en deuxième année de médecine sont accessibles pour les étudiants en PASS. La sélection n’est donc pas inexistante, quand on sait le nombre pléthorique des étudiants candidats pour la première année en études de santé.

Echec au PASS, quelles sont les possibilités ?

Il n’y pas possibilité de redoublement avec le PASS. On est en face de plusieurs cas de figure, avec la Licence Santé qui offre une deuxième chance aux étudiants. Si l’étudiant a validé son année, mais n’a pas pu accéder à la deuxième année des filières MMOP, il a la possibilité de s’inscrire en L2 Accès santé pour avoir une dernière chance de postuler à ces filières. Mais dans le cas où il n’aura pas validé son année, il peut candidater en L1 Santé ou carrément dans une autre Licence, mais il ne peut s’inscrire de nouveau au PASS.

A lire également : Avoir de belles dents blanches parfaitement bien alignées : voici comment s’y prendre

Se préparer au PASS, comment faire ?

Même avec la réforme, il est clair qu’une sélection existe toujours en première année des études de santé. La préparation a toujours son importance pour mettre toutes les chances de son côté et espérer réussir. Des programmes de préparation existent pour les lycéens en classe de Terminale désireux de se préparer au PASS. Les étudiants suivant déjà le PASS peuvent bénéficier également d’un suivi avec un programme Prépa. Les cours de Prépa ne garantissent pas la réussite au PASS, toutefois ils préparent les étudiants pour mieux faire face aux épreuves.