Quel est le principe de la vente à réméré ?

La vente à réméré est une méthode de vente d’un bien immobilier bien spécifique puisqu’elle permet au vendeur de récupérer son bien dans le cas où il arrive à rembourser le prix de la vente de sa propriété avec les frais engagés par l’acheteur. Mais en quoi consiste-t-il réellement ?

Comment ça se passe ?

Également dénommée vente avec faculté de rachat, la vente à réméré est une autre façon de vendre son bien immobilier autre que la méthode classique ou la vente aux enchères. Les modalités de la vente seront inscrites dans le contrat avec le délai durant lequel celui qui cède sa propriété peut racheter le bien. Une fois dépassé ce délai, ce dernier perd tout moyen de récupérer l’immobilier. En général, le laps de temps accordé au vendeur ne peut dépasser 5 ans. La spécificité de la vente à réméré est que durant la période de possibilité de rachat du bien, le vendeur peut continuer à résider dans sa maison, mais en échange d’un loyer versé à son investisseur.

Vendre en réméré, pour qui et quand ?

D’une manière générale, la vente avec faculté de rachat est une option plus conseillée pour les propriétaires qui sont surendettés ou bien qui ont contracté de lourdes dettes qu’ils n’arrivent plus à rembourser avec ses revenus. Dans ce cas, il peut négocier d’une solution de vente à réméré avec son créancier. Ainsi, il vend son logement avec une option de rachat. Le but réel de cette solution est que le propriétaire pourra rembourser progressivement ses débiteurs tout en régularisant sa situation. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle doit être considérée seulement en dernier recours, c’est-à-dire un individu en très grande difficulté ou qui ne peut souscrire à un crédit.

Quelles sont les étapes de la vente ?

Plusieurs étapes sont à connaitre pour effectuer votre vente à réméré. Tout d’abord, l’évaluation de votre situation. En calculant vos dettes, vous devrez établir si avec les frais des notaires et les indemnités de logement, le montant du prix de vente est inférieur à 70 % de la valeur de l’immobilier. Dans ce cas, votre projet est rentable. Vous devrez par la suite effectuer le contrat de vente en réméré. Étant un domaine assez complexe, l’assistance et les conseils d’un représentant juridique seront nécessaires. Pour assurer la légalité du contrat, il devra mentionner plusieurs éléments indispensables comme la durée du contrat, le prix initial de la transaction, le prix de rachat, les indemnités de risque à prévoir, le montant des indemnités de logement (loyer).